Menu

 

L'actualité des classes

Les orchestres

Revue de Presse

L'année dernière

L'Enseignement Musical

La vie de l'école au quotidien

Les horaires des cours collectifs

Pratique collective

L'Agenda des concerts

Les dates des examens

DVD - CD

Création de l'école de musique

La Lyre de Castelsarrasin

Création de la Lyre

 

Les liens

 

Nos amis

 

 

 

 

 

 







 

 

 

 

 

 
 
Création de la Lyre de Castelsarrasin

Cet historique a été réalisé à l'occasion de l'anniversaire des 111 ans d'après les écrits retrouvés et les discours de Mr Charles Belbis en 1964 et 1991.

Le plus vieux document de cette association est la bannière-drapeau-oriflamme daté de 1892.
Cet orchestre d'harmonie a vu passer plusieurs générations de musiciens amateurs.
Mais surtout cette association a créé une école de musique, devenue depuis plus de 40 ans, école municipale.

De toutes les sociétés qui se sont créées dans notre ville, c'est sans nul doute, l'art musical qui suscita la formation du tout premier groupement d'amateurs.
Les activités musicales nées de l'attrait de la musique ont en effet largement devancé les autres, et notamment, les activités sportives si prospères de nos jours ( texte ecrit en 1964 ).
C'est ainsi que notre harmonie locale, La Lyre, a aujourd'hui l'honneur d'être la doyenne des Sociétés de la Ville avec plusieurs années d'existence et de dévouement à la cause musicale et au public Castelsarrasinoi

 

 

 

Avant 1892, il existait déjà à Castelsarrasin, un orchestre symphonique d'amateurs : " Le Philharmonique de Catselsarrasin "déjà dirigé par Mr Firmin Bégé.
Cet orchestre a participé à un concours à Grisolles en 1883.
Il semble qu'il y ait eu en 1892, une scission en deux de cet orchestre, un ensemble d'instruments à vent, La Lyre de Castelsarrasin, et un orchestre à cordes, l'Union Symphonique.
Des musiciens jouant dans les deux orchestres, cette division en deux groupes ne fut pas un divorce.

 

La Lyre connut une belle vitalité au siècle dernier et dans les années qui suivirent, jusqu'à la guerre de 1914 - 1918. L'élogieux palmarès des concours où elle participa avec succès en est une preuve éclatante.
Après la coupure de la première guerre mondiale, elle reprenait son activité sous la Direction de son chef dévoué Monsieur Bégé auquel, il serait injuste de ne pas rendre hommage.
Se consacrant entièrement aux déstinées de la société, il s'employa à former pendant de longues années de jeunes musiciens avec un inlassable dévouement et une obstination dignes d'éloges. Il réussit pleinement dans cette tâche ô combien ingrate, et la Lyre connut un renouveau prometteur, après les heures sombres de la Guerre.

Dans les statuts de 1911, il est noté que les répétitions se font dans la salle de la Lyre, Maison Bégé Boulevard du 22 septembre.
Après la guerre, La Lyre participa avec succès à des festivals et concours. Des manifestations musicales plus nombreuses furent organisées réhaussant et égayant la vie de la Cité. Sous son émulation agissante, eut lieu dans notre ville en juin 1929, un grand concours international de musique qui connut un réel succès, contribuant à donner un nouvel élan musical que devait interrompre la déclaration de la guerre de 1939.
Entre temps, nos musiciens devaient glaner des succès en mai 1931 au concours International de Boulogne Billancourt et participer en août 1939 aux fêtes de Capbreton sous la conduite de Mr Joseph Doumerc qui avait entre-temps succédé à Mr Bégé.
Cette période d'entre deux guerres a été prolifique en manifestation en tout genre?
La Lyre et les musiciens participent à de nombreuses manifestations avec les autres sociétés musicales de la ville.
Des défilés et concerts de plein air avec l'Indépendante, tambours et clairons pour réhausser l'éclat de nos fêtes.
Des spectacles de théâtre et d'opérette satirique locale avec l'Union Symphonique qui rassemble les virtuoses de l'Archet et qui ne refuse jamais son concours lorsqu'il s'agit de bienfaisance dans les ciné-théâtres Vox et Florida ainsi qu'avec l'Estudiantina : Libellules et Papillons, un orchestre de mandolines ou de gracieuses mandolinistes savent doublement nous charmer par la finesse de leurs accords et la grâce de leurs attitudes charmantes .

La Lyre survécut à la période des hostilités de 1935 - 1945 grâce au dévouement de ses chefs successifs Messieurs Doumerc, Delrival et Boé. Elle devait enfin renaître avec la paix retrouvée, sous la nouvelle et compétente direction de Monsieur Planchon.
Grâce à son implusion, un nouvel essor musical devait se manifester, consécutivement à la création , par la Municipalité d'une école de Musique.

Monsieur Just

   
   

 

 

 

 

 


     
   

Mis en ligne le 29 septembre 2004
Nouvelle version mis en ligne le 1 er août 2009

Dernière mis à jour le 20 septembre 2009

   

©ecolemunicipaledemusiquedecastelsarrasin2004/2009 - all right reserved ---- Déclaration cnil ref 1077209

 

" A tout moment, vous disposez d'un droit de réponse, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous
concernent" (art 34 de la loi Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978) auprès de l'Association La Lyre de Castelsarrasin.
Vous pouvez signaler vos souhaits en cliquant sur le lien : musicastel@free.fr ".

Réalisation